© 2023 by Sarah Lane. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Instagram Basic Black

ECLATS DE MEMOIRE(S)

ORANGERIE DU THABOR                    2019

   NOTES LIMINAIRES

Cette exposition s’inscrit naturellement dans la démarche qui est la mienne.

 

Dans mon travail, je pars toujours de l’expérience, d’une expérience sensible. Il s’agit souvent de détails tirés du réel et qui retiennent mon attention pour leur existence décalée, voire invisible au premier regard.

La création, est alors, pour moi, la seule façon, de pérenniser mes admirations, mes étonnements, la seule façon de sublimer ces instantanés.

Les combiner pour créer quelque chose de nouveau, pour retisser une perception, c’est en quelque sorte lutter contre l’oubli.

 

C’est ma manière de ne pas perdre le temps, de ‘’retrouver le Temps ‘’

 

Dans cette exposition, comme le signifie le titre, c’est à la mémoire elle-même que je m’attache

Eclats de mémoire(s)… pouvoir évocateur d’une formule qui nous renvoie à la relation intime et complexe que nous entretenons avec notre mémoire et que notre mémoire entretient avec nos vies.

Nous avons fréquemment l’impression que notre mémoire se dilue, se délave au cours des ans et que s’y perdent nombre de contours et de couleurs mais au gré d’une émotion, d’une situation nouvelle, surgissent de cette mémoire latente des fragments de temps que nous croyions avoir oubliés

Il y a, certes, des images d’un réel révolu, immobilisées à tout jamais, nos stèles, mais notre mémoire n’a de cesse de nous surprendre dans ses ‘' imprévisions’’ multiples. Quand elle vole en éclats, c’est pour recombiner, réinterpréter, voire falsifier des instants de notre réalité passée dans une élaboration ultérieure – qui peut aller jusqu’à l’abstraction - à partir des vestiges de cette même réalité, inventant nos propres totems psychiques. Elle court de synapses en synapses, de réminiscences en affleurements. Elle nous entraîne en des parcours inédits où s’entremêlent différents moments dans la trame de perceptions, de sensations identiques et qui chantent en nous comme des ritournelles. Elle peut jaillir aussi en une explosion libératoire. Elle nourrit nos rêves et nos contemplations ( Mirando).

 

Notre mémoire est ainsi notre richesse et notre identité. Orientée vers le passé, elle produit des images mentales. Dans ses errances, dans ses fantaisies, dans ses irrégularités dans sa faculté d’invention d’images inédites, elle rejoint par certains aspects, quoiqu’on en dise, l’imagination et invite à cultiver notre propre intériorité.

Il s’agit donc, dans cette exposition, vous l’aurez compris, non pas d’explorer les strates de ma propre mémoire mais les dispositions créatrices de notre mémoire.

 

 

                                                                                                                     Suzanne Blanchet  - Juin 2019

   En gras: les sections avec

 oeuvres et/ou textes nouveaux.

     dernière mise à jour:                        30/10/2019